Aller au contenu

Quelle égalité femmes-hommes dans l’es­pace public, les loisirs, le temps libre ?

Commu­niqué de presse du « Collec­tif du 8 mars »

Le collec­tif du 8 mars de Poitiers orga­nise jeudi 2 juin soir une soirée d’ate­liers et de débats avec Edith Maruéjouls, socio­logue et géographe du genre, experte de l’es­pace urbain et des poli­tiques de jeunesse, dont les recherches menées sur le Grand Bordeaux montrent les diffé­rences de pratiques de loisirs spor­tifs et cultu­rels entre filles et garçons.

A l’ado­les­cence, les filles dispa­raissent des équi­pe­ments et espaces subven­tion­nés desti­nés aux loisirs des jeunes, qui deviennent des espaces spéci­fique­ment mascu­lins. La majo­rité des filles sont ainsi relé­guées dans l’es­pace privé, alors que les garçons apprennent à inves­tir l’es­pace public. De même, les équi­pe­ments publics sont en moyenne fréquen­tés par deux fois plus d’hommes que de femmes.

Dans la ville, on finit par iden­ti­fier les espaces communs comme spéci­fique­ment mascu­lins ou spéci­fique­ment fémi­nins, et moins souvent comme mixtes, avec des diffé­rences selon les heures de la jour­née, sans parler de la nuit…

Quel effet sur les compor­te­ments des uns et des autres ? Peut-on consi­dé­rer la ville comme un espace propice à l’éga­lité femmes hommes ? Que pour­rait être une poli­tique de la ville qui aurait l’éga­lité comme objec­tif ?

Jeudi soir, le débat sera ouvert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.