Aller au contenu

Deux enne­mis des syriens: Al-Assad et Daech. Un appel pari­sien.

Le calvaire que vit le peuple syrien va, dans quelques semaines, entrer dans sa sixième année, avec chaque jour son cortège de souf­frances.
Persé­cu­tés par le régime de Bachar Al-Assad et depuis deux ans par Daech, les Syriens avec plus de 250 000 victimes, dont des dizaines de milliers de morts sous la torture dans les prisons du régime, des dizaines de milliers de dispa­rus, payent un très lourd tribut à leur exigence du droit à la liberté et à la démo­cra­tie.
Dans ce pays en proie à la guerre, qui a déplacé 7 millions de personnes à l’in­té­rieur du pays et contraint plus de 4 millions à se réfu­gier à l’étran­ger sur un total de 23 millions d’ha­bi­tants, les plus affec­tés de tous sont les enfants.
4 millions d’en­fants sont sortis du système scolaire, dont près d’un million dans les camps de réfu­giés à l’étran­ger.
Cette situa­tion va lais­ser pour toute une géné­ra­tion de profondes cica­trices. En Syrie, les écoles qui devraient être des lieux sûrs sont deve­nues des espaces de tous les dangers, elles sont soumises à des attaques aériennes et à des tirs de roquette. Pour l’an­née 2014, au moins 60 écoles ont été la cible d’at­taques (UNICEF).
Alors que 18% des écoles sont entiè­re­ment détruites, d’autres sont utili­sées à des fins mili­taires et sont de fait inter­dites aux enfants.
Dans les camps de réfu­giés, l’in­fra­struc­ture scolaire est tota­le­ment insuf­fi­sante, avec pour consé­quence le recours au travail des enfants. On estime qu’un enfant réfu­gié syrien sur 10 travaille. En Jorda­nie, près d’une famille de réfu­giés sur deux avoue être dépen­dante des reve­nus de ses enfants.
L’ave­nir de millions d’en­fants syriens est en jeu. Rappe­lons que le droit à l’édu­ca­tion est établi en vertu de la Conven­tion inter­na­tio­nale des Droits de l’En­fant (CIDE). Il faut en finir avec la dévas­ta­tion des infra­struc­tures scolaires en Syrie. Elles doivent être décla­rées « zone de paix » et proté­gées comme telles.
La commu­nauté inter­na­tio­nale et les orga­ni­sa­tions dona­trices doivent s’im­pliquer forte­ment dans l’édu­ca­tion des enfants syriens.
Nous disons « OUI » à l’ave­nir d’une Syrie libre et démo­cra­tique en nous mobi­li­sant pour la protec­tion et la scola­ri­sa­tion des enfants syriens.
Nous disons « NON » à une géné­ra­tion perdue d’en­fants syriens .
Appellent au rassem­ble­ment : Collec­tif pour une Syrie Libre et Démo­cra­tique – Comité de Coor­di­na­tion de Paris de soutien à la Révo­lu­tion syrienne – Conseil Natio­nal Kurde syrien – Décla­ra­tion de Damas – Souria Houria – Ila Souria – Union syndi­cale Soli­daires – Appel Soli­da­rité Syrie – Mémo­rial 98 – EE les Verts – Cham’s – PS – MRAP – ATTAC – Syrie MDL – Revivre – La Vague Blanche – ACAT – LDH – Mouve­ment du 15 mars – CEDETIM/IPAM – REMDH – MEDINA – Soli­da­rité Laïque – UNEF – FSU – La Fonda­tion Coper­nic – Ensemble – Ligue de l’ Ensei­gne­ment – NPA – CCFD-Terre Soli­daire – Appel d’Avi­gnon – REF – SNESUP-FSU – Collec­tif des amis d’Alep – La Voix de l’En­fant – FIDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.