Aller au contenu

Commu­niqué d’En­semble ! Alpes Mari­times

Après l’hor­reur : un autre monde est plus que jamais néces­saire

« Après l’hor­reur : un autre monde est plus que jamais néces­saire

dimanche 17 juillet 2016

C’est tout d’abord compas­sion et soli­da­rité qu’ ENSEMBLE ! 06 tient à expri­mer aux familles et aux proches des victimes de l’at­ten­tat de Nice du 14 juillet.

Mais, alors que l’heure est toujours à la douleur, au deuil et au recueille­ment après l’hor­reur de jeudi soir, tout conti­nue comme avant : récu­pé­ra­tions poli­ti­ciennes indé­centes, décla­ra­tions guer­rières irres­pon­sables, propos ultra-sécu­ri­taires inquié­tants…

Ainsi F. Hollande, qui le soir même de l’at­ten­tat, et sans prendre la peine d’at­tendre les avan­cées de l’enquête, annonce, dans une fuite en avant belli­ciste et impé­ria­liste, l’in­ten­si­fi­ca­tion des frappes en Syrie et en Irak. Il annonce dans la foulée la prolon­ga­tion d’un état d’ur­gence non seule­ment inef­fi­cace, mais aussi contre-produc­tif car anxio­gène pour la société et morti­fère pour les liber­tés démo­cra­tiques.

Ainsi C. Estrosi qui, non-content d’avoir fanfa­ronné sur sa poli­tique de vidéo­sur­veillance géné­ra­li­sée à Nice, se lance dans des polé­miques poli­ti­ciennes.

Ainsi E. Ciotti qui appelle à un « état d’ur­gence véri­table et perma­nent » au mépris des conven­tions inter­na­tio­nales proté­geant les droits de l’homme. Et qui en profite pour stig­ma­ti­ser honteu­se­ment les réfu­gié-e-s.
Ainsi M. Le Pen qui, comme à son habi­tude, joue la suren­chère guer­rière, sécu­ri­taire, isla­mo­phobe, anti-réfu­gié-e-s et anti-immi­gré-e-s.

Assez de ces poli­ti­cien-ne-s vautours et cyniques ! On ne combat pas la terreur en entre­te­nant un climat de guerre civile et par la guerre impé­ria­liste !

Heureu­se­ment, il existe dans la popu­la­tion, que ce soit à Nice ou dans le reste de la France, une aspi­ra­tion profonde au vivre ensemble, à la frater­nité et à la soli­da­rité contre la haine et le rejet de l’autre, les amal­games isla­mo­phobes et la stig­ma­ti­sa­tion des migrant-e-s et des réfu­gié-e-s.

C’est cette aspi­ra­tion qui nous permet­tra de résis­ter à la terreur et de construire un autre monde, plus juste et plus soli­daire, basé sur l’éga­lité des droits, débar­rassé de la guerre aveugle qui se nour­rit des inéga­li­tés secré­tées par le capi­ta­lisme finan­cia­risé et mondia­lisé.

L’ur­gence est à la mobi­li­sa­tion durable et citoyenne de la société pour contrô­ler sa propre protec­tion et pour construire loca­le­ment des alter­na­tives soli­daires dans nos quar­tiers et nos terri­toires. »

Source : http://ensem­ble06.info/commu­nique-densemble-06-apres-lhor­reur-monde-plus-jamais-neces­saire/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.