Aller au contenu

Réponse à des commen­taires sur notre article « Pourquoi Ensemble! n’a pas rejoint France Insou­mise »

Sur notre site ou de visu, nous avons eu des commen­taires. Nous y répon­dons.

Ensemble! essaye le plus souvent de ne pas se déci­der en croyant ceci ou en croyant cela. Nous sommes plutôt de tendance mécréante : nous préfé­rons véri­fier et analy­ser collec­ti­ve­ment pour agir. C’est ce qu’on a essayé d’écrire dans notre article « Pourquoi Ensemble! n’a pas rejoint France Insou­mise« . Ainsi nos démarches pour le rassem­ble­ment ne serait-ce que pour le soutien à Mélen­chon aux prési­den­tielles se sont heur­tées à la même réponse, dans la Vienne comme dans la plupart des dépar­te­ments : entrer dans FI et repre­nait stric­te­ment le programme de FI sinon passez votre chemin. Dans plusieurs dépar­te­ments, des meetings de soutien unitaires se font sans FI pour ces mêmes raisons (exemple notam­ment à Toulouse). D’où une campagne auto­nome – par obli­ga­tion – d’Ensemble! en faveur de Mélen­chon.

Nous serions quelque chose comme les jouets du PCF en nous présen­tant aux élec­tions légis­la­tives avec ce parti ? Le PCF peut être critiqué, ses choix peuvent être discu­tés, EELV aussi d’ailleurs, nous ne nous en privons pas sur ce site. Mais la vie et la société  sont faites de choses contra­dic­toires :

  • par exemple le PCF que l’on critique forte­ment à la mairie de Poitiers, on le retrouve dans les luttes sociales et socié­tales, tout le temps, et il a une démarche d’ou­ver­ture respec­tueuse dans le 86 ;
  • de même EELV qui gère la grande Région avec le PS de Rous­set, on la retrouve dans les luttes socié­tales et écolo­giques et on travaille de façon construc­tive avec elle dans « Osons Poitiers ».

Et ces construc­tions en commun ne sont pas un détail qu’il suffi­rait de fouler aux pieds sans perte ni fracas, surtout quand les attaques de tous types risquent de pleu­voir encore plus, prochai­ne­ment, après cette séquence élec­to­rale. D’où notre idée, à Ensemble!, d’unité, de rassem­ble­ment et de débat perma­nents, avec les orga­ni­sa­tions (pas seule­ment poli­tiques) et les citoyen-nes, en faisant le pari raisonné que ce qui nous rassemble est plus impor­tant que ce qui nous sépare.

Nous renou­ve­lons donc nos vœux de pouvoir le faire égale­ment avec France Insou­mise, dans le respect, la fran­chise et le débat perma­nents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.