Aller au contenu

Péti­tions : Sauvons les Nuits romanes & Touche pas à nos Nuits Roma­nes…!!!

Deux péti­tions, « Sauvons les Nuits romanes » et Touches pas à nos Nuits romanes !! arrivent ensemble à plus 17 000 signa­tures ce dimanche soir ; près de 20 000 ce lundi matin ;)

Vendredi 8 avril 2016, Alain Rous­set, Président du Conseil Régio­nal Aqui­taine-Limou­sin-Poitou-Charentes a annoncé sa déci­sion unila­té­rale de suppri­mer le Festi­val des Nuits Romanes dès cette année, alors que le calen­drier, le lieu des spec­tacles et les troupes artis­tiques avaient déjà été annon­cés.

Pour­tant depuis 2004, ce festi­val connaît un grand succès popu­laire, atti­rant chaque année de plus en plus de spec­ta­teurs, mais aussi de plus en plus de touristes (il n’y a qu’à comp­ter le nombre de britan­niques présents à chaque spec­ta­cle….).

Pour 2015, les chiffres étaient éloquents : 164.200 spec­ta­teurs, 171 soirées, 533 artistes, 250 spec­tacles orga­ni­sés dans les 4 dépar­te­ments du Poitou-Charentes, et mettant en valeur les plus belles églises romanes de notre région.

Consé­quence : ces dizaines de milliers de spec­ta­teurs, souvent de milieux modestes, seront privés de tout spec­tacle cet été, des dizaines de compa­gnies seront sans travail et de nombreuses petites communes perdront leur seule anima­tion cultu­relle de l’an­née.

Au nom de nos milliers de signa­taires, nous lui lançons donc l’ap­pel suivant :

 « Monsieur Rous­set, recon­nais­sez que vous avez pris cette déci­sion un peu rapi­de­ment et qu’a­près réflexion, elle est contraire aux inté­rêts écono­miques et touris­tiques de la région et de son image.

 Et qu’en consé­quence, vous main­te­nez l’édi­tion 2016 des Nuits Romanes en atten­dant de défi­nir la future poli­tique cultu­relle de la nouvelle région.

 Vous montre­rez ainsi aux Picto-Charen­tais, qu’en tant que leur Président, vous savez entendre et comprendre l’en­semble de vos conci­toyens. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.