Aller au contenu

Une lettre de notre cama­rade Didier Mehl diffu­sée dans le Sud Vienne, et bien au-delà: « Je vote­rai pour l’Union popu­laire en 2022 »

Le décor à gauche est en place avec au moins 7 candi­dats pour la prési­den­tielle. En remon­tant très loin, il y a toujours eu plusieurs candi­da­tures à gauche ( 6 candi­dats lors de l’élec­tion de Mitter­rand en 1981! ).
L’évé­ne­ment marquant aujourd’­hui est ailleurs. De nombreuses caté­go­ries sociales se détournent des urnes, notam­ment aux élec­tions inter­mé­diaires, ainsi en 2021 avec des records abys­saux d’abs­ten­tion atteints aux élec­tions régio­nales et dépar­te­men­tales.
 En juin dernier des réunions ont été tentées entre partis de gauche, écolo­gistes. Une sorte de bal des dupes avec le recul ! Par ailleurs des initia­tives citoyennes ont été prises avec  » le Big-bang « ,  » pour une candi­da­ture commune  » et récem­ment  » la Primaire popu­laire  » pour contrer des atti­tudes boutiquières. 

Depuis le quinquen­nat d’Hol­lande, une partie du  » peuple de gauche  » se détourne irré­mé­dia­ble­ment de l’exer­cice démo­cra­tique Et François Hollande se permet de donner encore des conseils dans la campagne en cours. Chapeau l’ar­tiste!
Pour­tant loin des urnes, des résis­tances sociales, écolo­gistes,…n’ont cessé prenant parfois un carac­tère radi­cal. De nouvelles formes d’ap­pa­ri­tion, de natures diffé­rentes, ont surgi (  » Nuit debout « , Gilets jaunes,…). Des pratiques renou­ve­lées d’au­to­ges­tion se déve­loppent concer­nant la vie quoti­dienne: produc­tion, consom­ma­tion, loge­ment, éner­gie, santé, etc… Agir local, penser global?
Sans faire la fine bouche, je dépo­se­rai dans quatre mois un bulle­tin de L’UNION POPULAIRE, union rejointe d’ores et déjà par des écolo­gistes, commu­nistes ( presque la moitié du groupe parle­men­taire! ), alter­mon­dia­listes, révo­lu­tion­naires, auto­ges­tion­naires,… syndi­ca­listes, asso­cia­tifs ou simples citoyens. Une sorte d’union natu­relle, n’en déplaise à tous les pisse-froids média­tiques, qui reste une étape pour un long mouve­ment de recom­po­si­tion à gauche ( 1 ).
Le candi­dat qui incarne cette union, Jean Luc Mélen­chon, a été parrainé par 260.000 citoyens, cela vaut pour moi autant que 500 signa­tures d’élus.
Si je devais ramas­ser en trois points les raisons de cet enga­ge­ment que j’in­vite à parta­ger:
un programme  » l’ave­nir en commun « avec 274 propo­si­tions en rupture avec la 5ème répu­blique ( 2 ),

-un groupe parle­men­taire, très divers, de véri­table oppo­si­tion, de Clémen­tine Autain à François Ruffin en passant par Danielle Obono, etc,

-un candi­dat qui a déjà su en 2017 rassem­bler prés de 7 millions de voix ( 19,6 °/° ).
 » Assez de jéré­miades, assez de pleur­ni­che­ries, au combat, à la convic­tion «  ( 3 ) si nous ne voulons pas d’un choix au 2ème tour de la prési­den­tielle 2022 entre la droite/droite et l’ex­trême droite/ l’ex­trême droite. 

Didier Mehl, mili­tant asso­cia­tif, membre d’En­semble! 86, ancien co-anima­teur Fdg sud Vienne.


1.non membre de la France insou­mise, essaie , depuis plus de 50 ans de faire vivre le Rouge et le Vert, du Psu à Ensemble!, en passant par les Alter­na­tifs.

2. programme en cours de réim­pres­sion.

3. J L Mélen­chon le 5 décembre à la Défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.