Aller au contenu

Une lettre de notre cama­rade Didier Mehl diffu­sée dans le Sud Vienne, et bien au-delà: « Je vote­rai pour l’Union popu­laire en 2022 »

Le décor à gauche est en place avec au moins 7 candi­dats pour la prési­den­tielle. En remon­tant très loin, il y a toujours eu plusieurs candi­da­tures à gauche ( 6 candi­dats lors de l’élec­tion de Mitter­rand en 1981! ).
L’évé­ne­ment marquant aujourd’­hui est ailleurs. De nombreuses caté­go­ries sociales se détournent des urnes, notam­ment aux élec­tions inter­mé­diaires, ainsi en 2021 avec des records abys­saux d’abs­ten­tion atteints aux élec­tions régio­nales et dépar­te­men­tales.
 En juin dernier des réunions ont été tentées entre partis de gauche, écolo­gistes. Une sorte de bal des dupes avec le recul ! Par ailleurs des initia­tives citoyennes ont été prises avec  » le Big-bang « ,  » pour une candi­da­ture commune  » et récem­ment  » la Primaire popu­laire  » pour contrer des atti­tudes boutiquières. 

Depuis le quinquen­nat d’Hol­lande, une partie du  » peuple de gauche  » se détourne irré­mé­dia­ble­ment de l’exer­cice démo­cra­tique Et François Hollande se permet de donner encore des conseils dans la campagne en cours. Chapeau l’ar­tiste!
Pour­tant loin des urnes, des résis­tances sociales, écolo­gistes,…n’ont cessé prenant parfois un carac­tère radi­cal. De nouvelles formes d’ap­pa­ri­tion, de natures diffé­rentes, ont surgi (  » Nuit debout « , Gilets jaunes,…). Des pratiques renou­ve­lées d’au­to­ges­tion se déve­loppent concer­nant la vie quoti­dienne: produc­tion, consom­ma­tion, loge­ment, éner­gie, santé, etc… Agir local, penser global?
Sans faire la fine bouche, je dépo­se­rai dans quatre mois un bulle­tin de L’UNION POPULAIRE, union rejointe d’ores et déjà par des écolo­gistes, commu­nistes ( presque la moitié du groupe parle­men­taire! ), alter­mon­dia­listes, révo­lu­tion­naires, auto­ges­tion­naires,… syndi­ca­listes, asso­cia­tifs ou simples citoyens. Une sorte d’union natu­relle, n’en déplaise à tous les pisse-froids média­tiques, qui reste une étape pour un long mouve­ment de recom­po­si­tion à gauche ( 1 ).
Le candi­dat qui incarne cette union, Jean Luc Mélen­chon, a été parrainé par 260.000 citoyens, cela vaut pour moi autant que 500 signa­tures d’élus.
Si je devais ramas­ser en trois points les raisons de cet enga­ge­ment que j’in­vite à parta­ger:
un programme  » l’ave­nir en commun « avec 274 propo­si­tions en rupture avec la 5ème répu­blique ( 2 ),

-un groupe parle­men­taire, très divers, de véri­table oppo­si­tion, de Clémen­tine Autain à François Ruffin en passant par Danielle Obono, etc,

-un candi­dat qui a déjà su en 2017 rassem­bler prés de 7 millions de voix ( 19,6 °/° ).
 » Assez de jéré­miades, assez de pleur­ni­che­ries, au combat, à la convic­tion «  ( 3 ) si nous ne voulons pas d’un choix au 2ème tour de la prési­den­tielle 2022 entre la droite/droite et l’ex­trême droite/ l’ex­trême droite. 

Didier Mehl, mili­tant asso­cia­tif, membre d’En­semble! 86, ancien co-anima­teur Fdg sud Vienne.


1.non membre de la France insou­mise, essaie , depuis plus de 50 ans de faire vivre le Rouge et le Vert, du Psu à Ensemble!, en passant par les Alter­na­tifs.

2. programme en cours de réim­pres­sion.

3. J L Mélen­chon le 5 décembre à la Défense.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.