Aller au contenu

A propos de la victoire élec­to­rale de Léonore Moncond’­huy

Léonore Moncond’­huy a battu dans les urnes les deux frères enne­mis de la galaxie LREM-PS-LR, Claeys et Brot­tier, c’est une excel­lente nouvelle. Ensemble ! qui a défendu, sans succès, le rappro­che­ment des listes annonçant comme prio­ri­tés l’éco­lo­gie et la justice sociale suivra avec atten­tion le travail de cette équipe rajeu­nie, diri­gée par EELV, arri­vant à la mairie de Poitiers. Léonore Moncond’­huy qui était jusqu’à ce jour élue régio­nale de la majo­rité du « socia­liste » Alain Rous­set saura-t-elle enrayer le déclin écono­mique de Poitiers orga­nisé par le même Alain Rous­set – au profit de Bordeaux- ? Saura-t-elle trou­ver et mettre en œuvre les amor­tis­seurs locaux de la crise écono­mique et sociale qui s’an­nonce d’am­pleur ? Nous juge­rons sur pièces.

Un tiers de l’élec­to­rat seule­ment s’est exprimé, l’abs­ten­tion chez les jeunes et dans les quar­tiers popu­laires est énorme. A Poitiers comme ailleurs, c’est un désa­veu de toutes les forces poli­tiques exis­tantes, qu’elles se réclament d’une dyna­mique citoyenne ou pas. La société appa­raît meur­trie et divi­sée alors que la pandé­mie n’est pas ache­vée et que Macron et ses ami-es du MEDEF veulent relan­cer l’éco­no­mie en bruta­li­sant encore les classes popu­laires.

Un retour critique des pratiques mili­tantes qui ni n’at­tirent, ni ne donnent confiance est néces­saire, pour notre part nous nous y enga­geons.

Un autre monde appa­raît dans les luttes des jeunes écolo­gistes radi­caux, dans les cortèges très jeunes et très fémi­nins du nouvel anti­ra­cisme venu de nos quar­tiers popu­laires, dans le mouve­ment en défense de l’hô­pi­tal public. Une nouvelle poli­tique radi­cale est à inven­ter au cœur de ce bouillon­ne­ment.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.