Aller au contenu

Décla­ra­tion de person­nels hospi­ta­liers, médi­caux et non médi­caux

« Alors que, côté cour le gouver­ne­ment Macron-Véran va partout en disant qu’il n’a « aucun autre objec­tif que la santé des Français », qui a « ses yeux n’a pas de prix », justi­fiant ainsi toutes les mesures d’ur­gence sani­taire, couvre-feux, confi­ne­ment, etc.
Ce même gouver­ne­ment côté jardin a fermé depuis mars 2020 les lits hospi­ta­liers suivants :
« 

A liste figu­rant sur le docu­ment on peut rajou­ter

  • Centre Hospi­ta­lier Univer­si­taire de Reims 51: 184 lits à suppri­mer
  • Hôpi­tal de Dole 39 : menace de fermer le service de Chirur­gie
  • Centre Hospi­ta­lier Châtel­le­rault 86 : menace de ferme­ture du service des Urgences
  • Après la greffe hépa­tique, l’As­sis­tance Publique Hôpi­taux.de Paris ferme le service de greffe cardiaque à Henri Mondor Créteil 94, confirme la ferme­ture des hôpi­taux Bichat Paris 75018 et Beaujon Clichy 92, fusion­nés
    dans un hôpi­tal unique à St-Ouen 93 en Parte­na­riat-Public-Privé, selon le modèle des hôpi­taux du Royaume-Uni dont 75% appar­tiennent à Bouygues. C’était le modèle prévu à Notre Dame des Landes. Il en résul­tera 400 lits en moins.

Quoi qu’il en coûte ? Mais à qui ?

L’image a été piqué au site Basta­mag

https://www.basta­mag.net/Olivier-Veran-veut-sortir-du-dogme-des-ferme­tures-de-lits-voici-la-carte-ferme­ture-lits-hopi­tal-public-reani­ma­tion-cardio­lo­gie-geria­trie-mater­nite-psychia­trie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.