Aller au contenu

Décla­ra­tion de person­nels hospi­ta­liers, médi­caux et non médi­caux

« Alors que, côté cour le gouver­ne­ment Macron-Véran va partout en disant qu’il n’a « aucun autre objec­tif que la santé des Français », qui a « ses yeux n’a pas de prix », justi­fiant ainsi toutes les mesures d’ur­gence sani­taire, couvre-feux, confi­ne­ment, etc.
Ce même gouver­ne­ment côté jardin a fermé depuis mars 2020 les lits hospi­ta­liers suivants :
« 

A liste figu­rant sur le docu­ment on peut rajou­ter

  • Centre Hospi­ta­lier Univer­si­taire de Reims 51: 184 lits à suppri­mer
  • Hôpi­tal de Dole 39 : menace de fermer le service de Chirur­gie
  • Centre Hospi­ta­lier Châtel­le­rault 86 : menace de ferme­ture du service des Urgences
  • Après la greffe hépa­tique, l’As­sis­tance Publique Hôpi­taux.de Paris ferme le service de greffe cardiaque à Henri Mondor Créteil 94, confirme la ferme­ture des hôpi­taux Bichat Paris 75018 et Beaujon Clichy 92, fusion­nés
    dans un hôpi­tal unique à St-Ouen 93 en Parte­na­riat-Public-Privé, selon le modèle des hôpi­taux du Royaume-Uni dont 75% appar­tiennent à Bouygues. C’était le modèle prévu à Notre Dame des Landes. Il en résul­tera 400 lits en moins.

Quoi qu’il en coûte ? Mais à qui ?

L’image a été piqué au site Basta­mag

https://www.basta­mag.net/Olivier-Veran-veut-sortir-du-dogme-des-ferme­tures-de-lits-voici-la-carte-ferme­ture-lits-hopi­tal-public-reani­ma­tion-cardio­lo­gie-geria­trie-mater­nite-psychia­trie

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.