Aller au contenu

Grande Région : c’est le MEDEF qui en parle le mieux

Contri­bu­tion du Medef au ques­tio­naire du CESER Poitou Charentes

Le Conseil Écono­mique Social et Envi­ron­ne­men­tal Régio­nal (CESER) a envoyé un ques­tion­naire à la société civile sur la future grande région Aqui­taine, Limou­sion, Poitou Charentes.

Voici la réponse du MEDEF donc le programme du candi­dat Rous­set du Parti Socia­liste au xpro­chaines élec­tiosn régio­nales de décembre.

« Ques­tion 1 : Les prin­ci­paux enjeux pour les acteurs écono­miques  
Enjeu  1 : La Capa­cité de  la  nouvelle  Région  à  impul­ser  le  déve­lop­pe­ment  écono­mique :  Cet enjeu  nous  semble  fonda­men­tal  car  de  sa  réus­site  décou­le­ront,  en  cascade  l’en­semble  des  autres enjeux rela­tifs aux terri­toires compo­sant la nouvelle grande région.
Enjeu 2 : L’aug­men­ta­tion de la compé­ti­ti­vité des terri­toires : cette réforme doit veiller à maitri­ser voire  dimi­nuer  l’en­semble  des  fisca­li­tés  locales  dont  l’exis­tence  et  les  taux  sont  votés  par  les collec­ti­vi­tés  locales,  tout  en  veillant  à  propo­ser des  infra­struc­tures  effi­caces  et  perfor­mantes.  Par exemple : les régimes fiscaux doivent être harmo­ni­sées mais pas au détri­ment des entre­prises et des citoyens. (ex : TICPE)
Enjeu  3 : Les  écono­mies  d’échelle  dans  le  respect  de  la  néces­saire  proxi­mité.  La  réforme  doit permettre  une  meilleure  visi­bi­lité  des  actions  mais  aussi  éviter  les  redon­dances  et  ainsi  limi­ter  les coûts. C’est une occa­sion d’amé­lio­rer l’ef­fi­ca­cité des services publics sans en augmen­ter les coûts. Il  s’agira  toute­fois  de  pouvoir  préser­ver  la  capa­cicé  de  proxi­mité  des  pouvoirs  publics  régio­naux lorsque ceux-ci néces­sitent des inter­lo­cu­teurs locaux pour les entre­prises et les citoyens.
Enjeu 4 : La clari­fi­ca­tion et la simpli­fi­ca­tion de l’ad­mi­nis­tra­tion. Actuel­le­ment, les collec­ti­vi­tés inter­viennent  dans  de  nombreux  domaines  et  les  acteurs  peuvent  être  perdus  par  rapport  à  cette multi­pli­cité. Comme   pour   les   écono­mies   d’échelle,   la   régio­na­li­sa­tion   doit   permettre   à   tous d’iden­ti­fier  plus  faci­le­ment  les  inter­lo­cu­teurs  et ainsi  gagner  du  temps  pour  le  trai­te­ment  des dossiers.
Enjeu  5 : Tirer  profit  de  la  présence  d’une  métro­pole  dans  la  nouvelle  carte  régio­nale. La puis­sance d’at­trac­tion de la métro­pole Borde­laise doit être accom­pa­gnée et soute­nue par une bonne arti­cu­la­tion  avec  un  réseau  d’aires  urbaines  moyennes  effi­cace.  Cela  pourra  se  réali­ser,  si  l’état d’es­prit de construc­tion et de coor­di­na­tion anime chacun des futurs acteurs régio­naux.
Enjeu  6 :  Moder­ni­sa­tion  des  infra­struc­tures  de  trans­port et de  commu­ni­ca­tion  du  21ième siècle :  Le  déve­lop­pe­ment écono­mique  sera  faci­lité  par  la  moder­ni­sa­tion  des  infra­struc­tures  de trans­port,  routières, TGV et de commu­ni­ca­tion comme le déploie­ment du Haut Débit. Les « Vendée Pôles » en sont l’exemple parfait. En effet, le déve­lop­pe­ment des infra­struc­tures autour des Vendée Pôle ont permis de faci­li­ter les échanges.

 

L’en­semble du cour­rier du Medef est dispo­nible ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.