Aller au contenu

Les « dons » défis­ca­li­sés des milliar­daires avec Macron en conseiller finan­cier. Dessin reçu

https://blogs.media­part.fr/maxime-combes/blog/170419/notre-dame-un-tele­thon-des-milliar­daires-tota­le­ment-indecent

« (…)Dans ce moment de stupeur et d’émo­tion natio­nales, milliar­daires et multi­na­tio­nales se sont donc posi­tion­nés comme ceux qui pouvaient suppléer les pouvoirs publics. On parle ici de milliar­daires et de multi­na­tio­nales qui sont pour­tant de plus en plus régu­liè­re­ment l’objet de soupçons d’éva­sion fiscale, quand il ne s’agit pas de pour­suites. Ainsi le groupe Kering dirigé par François-Henri Pinault aurait sous­trait 2,5 milliards d’im­pôts, et il est l’objet d’un redres­se­ment fiscal pour 1,4 milliards d’eu­ros en Italie. Quant à LVMH, qui dispose de 234 filiales dans les para­dis fiscaux, elle est citée, tout comme Bernard Arnaud, dans les Para­dise Papers. La fonda­tion Louis Vuit­ton est soupçon­née de fraude fiscale car elle aurait permis au groupe LVMH d’éco­no­mi­ser 518 millions d’eu­ros d’im­pôts dans des condi­tions contes­tées. D’autres exemples pour­raient s’ajou­ter (notam­ment Total qui, en plus de l’éva­sion fiscale, contri­bue à rendre la planète invi­vable).

Par ces pratiques, ces grands groupes et milliar­daires français grèvent les finances publiques et la capa­cité des pouvoirs publics à finan­cer la restau­ra­tion du patri­moine, mais égale­ment les services publics. Faut-il rappe­ler que les services de pompiers, si loués après leur action pour limi­ter les consé­quences de l’in­cen­die à Notre-Dame, ne cessent de multi­plier les appels d’ur­gence pour dire combien les coupes budgé­taires et les poli­tiques d’aus­té­rité sont néfastes à leur travail et à la qualité de la protec­tion qu’ils peuvent assu­rer ? « 

(…)
« Il est donc plus que temps de rendre notre système fiscal plus juste et que les milliar­daires de ce pays paient, sans rien dire, leurs impôts, plutôt qu’an­non­cer en fanfare, parce qu’ils pratiquent l’éva­sion fiscale, des dons astro­no­miques dont nous devrons suppor­ter une bonne partie du coût. « 

Extraits du blog de Maximes Combes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.