Aller au contenu

lettre d’une lectrice, Fran­cesca, qui va s’abs­te­nir

Cette lettre n’en­gage pas Ensemble!86. Ceci précisé, elle est un élément d’un courant d’opi­nion actuel. Voici:

 

Le fascisme, vous le préfé­rez comment ?

Levée de boucliers comme si s’abs­te­nir c’était voter Le Pen ! Mais  non ! Moi aussi, je rejette viscé­ra­le­ment le fascisme : exclu­sion,  dépor­ta­tion, exter­mi­na­tion… C’est inac­cep­table.
Ce que j’ajoute, c’est que le capi­ta­lisme fait la même chose et même  pire, sour­noi­se­ment, à une échelle spatiale plané­taire et pour des  millé­naires : famines, catas­trophes écolo­giques, décer­ve­lage  géné­ra­li­sé… ça ne se passe pas sous nos yeux mais ça aussi, c’est  inac­cep­table. Ce que les médias présentent comme un barrage, c’est en  fait un puis­sant géné­ra­teur de catas­trophes.

Mais les pres­sions pour voter Macron se multi­plient ( il s’in­vite  même au télé­phone : je décroche « allo, je suis E. Macron »… non mais  ça va pas !?!)
Un ami qui a toute mon estime me dit : « entre un facho et un pas facho  je choi­sis pour que le facho ne passe pas » SAUF qu’il s’agit de 2  formes de fascisme ! l’une brutale, l’autre faus­se­ment objec­tive, elles s’ali­mentent l’une  l’autre et recour­ront toutes les 2 à la police et à l’ar­mée pour mater  la résis­tance. .

Essayons d’an­ti­ci­per les consé­quences :

– macro­nistes aux manettes ? – derrière des résul­tats écono­miques  promet­teurs ( promet­teurs de quoi ? et pour qui ? ), ressources plus  que mena­cées, inéga­li­tés aggra­vées, rancœurs exacer­bées, plus que  jamais, recherche de boucs émis­saires. Pour les migrants, les  résul­tats seront IDENTIQUES voire rendus un cran plus rageants par un  senti­ment d’im­puis­sance, en parti­cu­lier du côté des fachos qui  s’en­fer­me­raient dans l’illu­sion : « si nous avions le pouvoir le  problème serait réglé ». Nous aurons beau dire que ce n’est pas ce que  nous voulions, la caution sera donnée et ils s’en prévau­dront… pour
brouiller un peu plus les cartes !
– fachos aux manettes ?- leurs injus­tices se heur­te­ront à une  oppo­si­tion clai­re­ment moti­vée.

Dans les 2 cas de figure, il faudra RÉSISTER : contre qui la lutte  sera-t-elle non seule­ment plus claire mais aussi « gagnable » ?

– contre un empire média­tique et finan­cier dûment bétonné ? – ils  feront croire que les portes de leur Eldo­rado sont ouvertes aux  meilleurs : ils démo­bi­li­se­ront ainsi un bonne partie des oppo­sants  ( dont certains appellent déjà à voter M.) Ils donne­ront un petit  espoir : « Tout chan­ger pour que rien ne change »: c’est la recette  éculée des escrocs avides de pouvoir. Les fron­tistes durs ne vien­dront  pas nous prêter main forte, en tous cas pas massi­ve­ment. La Résis­tance  sera donc incer­taine, dévoyée, effi­lo­chée…
– ou contre le FN avec LP à l’Ély­sée ? – ce sera l’oc­ca­sion de vider  cette fonc­tion d’un pouvoir usurpé ! Tous les gens plus ou moins  sensés se serre­ront les coudes dans une même Résis­tance.

A la base, c’est le système élec­to­ral qui est mauvais. Ce n’est PAS  la voie pour déci­der saine­ment.

Enfer­mer les gens dans un isoloir, c’est les lais­ser seuls, proies  désar­mées face à Hubris, face à leur égoïsme, à leurs peurs
irra­tion­nelles ou à leur illu­sion de supé­rio­rité, prêts à délé­guer  toute respon­sa­bi­lité entre les mains du plus « hubrique », le plus
gonflé des m’as-tu-vu. La vraie respon­sa­bi­lité s’exerce entre gens  concer­nés par un même problème, qui discutent entre eux avec fran­chise  et soli­da­rité.
Les élec­tions sont, par nature, une prime au plus hubrique ? – cessons  donc d’ac­cor­der de l’im­por­tance à cette masca­rade, en parti­cu­lier  prési­den­tielle.

Libé­rons-nous de ce rite absurde qui nous prend en otages !

Quel besoin avons-nous d’être tous et en toutes circons­tances  « repré­sen­tés »  par quelqu’un qui ne nous est RIEN ?
Nous sommes priés de dési­gner celui ou celle qui appuiera sur le  bouton de la bombe ? – eh bien non !
De toutes façons, puisqu’il faudra résis­ter, autant commen­cer par une  dénon­cia­tion préa­lable ! Le temps est venu de la luci­dité !
Absten­tion et retour à nos zones à défendre !

Fran­cesca

 

2 réflexions au sujet de « lettre d’une lectrice, Fran­cesca, qui va s’abs­te­nir »

  1. D. tarfaoui dit :

    tout à fait d’accord ; le rentre-dedans constant pour me faire voter Macron m’insupporte…

    réflechissons : la coalition anti chirac a-t-elle fait reculer d’un iota la poussée FN ? Pas du tout elle a donné légitimité à un gouvernement de plus en plus libéral et capitaliste pour augmenter les inégalités sociales, accru les désillusions et généré de plus en plus de gens désabusés qui ne luttent plus mais acceptent l’aventure . C’est donc une erreur tactique au moins de penser faire barrage à une idéologie en mettant un bulletin avec lequel on n’a aucune affinité dans une urne … Dans le cas présent c’est assurer à un membre quelconque de la tribu Le Pen 50% au premier tour la prochaine fois .

    Et puis merde ! Macron c’est le CICE , le CETA, la loi travail et tout ce qu’il prépare dans tous les domaines … Non , je ne peux pas penser une seconde voter un bulletin portant son nom !

    Bonne soirée

    Danielle Tarfaoui

    Répondre
    • pascal b dit :

      Je réponds à Françoise et Danielle.

      Je suppose que vous n’ignorez pas que ce site d’Ensemble!86 est radicalement opposé à la loi Travail, donc à Valls, ou Hollande. Et maintenant à Macron.

      Je suppose que vous n’ignorez pas que ceux qui à Ensemble!, comme moi, s’apprêtent à utiliser le vote Macron sont des adversaires résolus de ce personnage, de ce salopard.

      Ce qui nous sépare est l’analyse du FN. Soit on considère comme certains camarades que c’est une variante un peu accentuée, ma du néolibéralisme et de ses tendances autoritaires, soit on considère que du FN des origines des années 1970 au rassemblement autour de M Le Pen cette année, il y a une continuité depuis les amis de Le Pen, l’OAS, jusqu’à la GUD connection qui accompagne Marine Le Pen. Une continuité depuis le fascisme. Beaucoup l’ignorent, d’autres le savent et le minimisent.

      Et les fascistes sont préparés à se débarrasser de nous au plus vite. Après avoir expulsé des centaines de milliers de migrants.

      Ce qui pourrait nous concerner.

      Bonne soirée.

      PB.

       

       

       

      Répondre

Répondre à D. tarfaoui Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.