Aller au contenu

« L’in­té­rêt géné­ral des citoyens n’est pas le programme du patro­nat »

commu­niqué de presse de l’in­ter­syn­di­cale de la Vienne CGT, FSU, Soli­daires réunie le 2 juillet

Les orga­ni­sa­tions syndi­cales CGT, FSU, SOLIDAIRES du dépar­te­ment de la Vienne, réunies le 2 juillet 2014, réagissent à l’ap­pel de l’en­semble des orga­ni­sa­tions patro­nales au Président de la Répu­blique et au Premier Ministre paru le 29/06 dans le Jour­nal du Dimanche (consul­table sur www. jdd.fr ).

Appel dit de « citoyens inquiets pour l’ave­nir de leur pays » auquel déjà le gouver­ne­ment répond favo­ra­ble­ment. Pour nous, il s’agit là d’un appel de privi­lé­giés révé­la­teur d’un choix de société ultra libé­rale qui va à l’en­contre des besoins des sala­riés et de la popu­la­tion.

L’in­té­rêt géné­ral des citoyens n’est pas le programme du patro­nat.

Nous dénonçons

  • le leurre du Pacte de « respon­sa­bi­lité » en matière de créa­tion d’em­plois.

Nous nous oppo­sons

  • à la baisse du « coût du travail » et des allè­ge­ments fiscaux fait aux entre­prises qui appau­vrissent la popu­la­tion, cassent les services publics et n’em­pêchent pas les délo­ca­li­sa­tions (ex. : Fédé­ral Mogul)

Nous condam­nons

  • la « simpli­fi­ca­tion » du Code du Travail au détri­ment des sala­riés qui seront encore plus isolés et vulné­rables.

Le seul constat que nous parta­geons avec cet appel, c’est qu’il y a « urgence à agir » non pour céder aux exigences patro­nales mais pour deman­der au gouver­ne­ment de faire enfin une poli­tique socia­le­ment juste. Nous appe­lons les citoyens de la Vienne à réagir, à se mobi­li­ser à nos côtés. Dès à présent, restons vigi­lants et soyons prêts pour orga­ni­ser la riposte contre toutes les régres­sions sociales qu’ils osent appe­ler réformes.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.