Aller au contenu

Manif inter­dite : une grave atteinte aux liber­tés.

Qu’en disent les député-es de la Vienne ? Et qu’en dit le Parti Socia­liste ?
Commu­niqué de presse d’En­semble! 86

Manif inter­dite : une grave atteinte aux liber­tés.
Qu’en disent les député-es de la Vienne ? Et qu’en dit le Parti Socia­liste ?

La préfec­ture de police vient d’in­ter­dire la mani­fes­ta­tion du 23 juin, à Paris, contre la loi Travail, appe­lée par sept orga­ni­sa­tions syndi­cales.

La préfec­ture et le gouver­ne­ment voulaient canton­ner les mani­fes­tant-e-s à un rassem­ble­ment statique. A juste titre, l’in­ter­syn­di­cale l’a refusé et a proposé des parcours alter­na­tifs. En pure perte. Cette déci­sion est une forfai­ture, une atteinte into­lé­rable à la démo­cra­tie, aux liber­tés publiques, à la liberté syndi­cale, aux prin­cipes consti­tu­tion­nels fonda­men­taux.

Elle exige une riposte immé­diate de toutes les forces démo­cra­tiques de ce pays, une déso­béis­sance massive et collec­tive  de tous les citoyens-nes, une protes­ta­tion dans tous le pays.

Ce gouver­ne­ment Hollande/Valls a les agis­se­ments d’un gouver­ne­ment de droite. Toute personne atta­chée aux valeurs de gauche et de liberté devrait se déso­li­da­ri­ser immé­dia­te­ment de cette inter­dic­tion. Qu’en disent les dépu­tés de la Vienne ? Qu’en dit le Parti Socia­liste ?

Cette atteinte à la démo­cra­tie se rajoute au refus de céder aux exigences d’un mouve­ment popu­laire pour­tant soutenu par plus de 60% de la popu­la­tion. Il s’en­tête à faire passer une loi Travail qui n’a de majo­rité ni dans le pays, ni à l’As­sem­blée natio­nale.

Elle renforce la néces­sité pour tous ceux, toutes celles qui se réclament d’une gauche véri­table d’ empê­cher le vote de cette loi, et si le gouver­ne­ment utilise à nouveau l’ar­ticle 49.3 début juillet, d’y oppo­ser une motion de censure tant ce gouver­ne­ment est illé­gi­time et ne se main­tient que par la force.

« Ensemble! » propose à toutes celles et tous ceux qui résistent à cette déci­sion, à toutes les forces de gauche, écolo­gistes,  démo­cra­tiques, aux person­na­lité-e-s du monde de la culture, y compris aux socia­listes atta­chés au respect des liber­tés publiques, de mani­fes­ter tous-tes uni-e-s le 23 juin.

Poitiers, le 22 juin 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.