Aller au contenu

Monsieur Macron, Vous n’êtes pas notre président !

M. Macron, vous avez parle a la télé­vi­sion pendant 18 minutes le 31 décembre de « réus­site », de « succès », de « frater­nité ». Car une image de « Président des Riches » vous colle à la peau. Puis vous avez promis de « conti­nuer à faire ce pour quoi vous avez été élu ».

Mais avez-vous été élu pour aider les grandes fortunes à s’en­ri­chir en suppri­mant leurs impôts ? Êtes-vous là pour ampli­fier les inéga­li­tés ? Avez-vous été élu pour suppri­mer les aides aux loge­ments ? Pour déman­te­ler la Sécu­rité Sociale à base de coti­sa­tions préle­vées sur la richesse ?

M. Macron, vous ne nous repré­sen­tez pas ! Vous êtes le président des français du haut de l’échelle. Vous prépa­rez une loi qui fera barrage à l’en­trée des jeunes dans l’uni­ver­sité. Vous n’ac­cueillez pas les personnes migrantes et vous les pour­chas­sez. Vos ordon­nances suppriment des droits syndi­caux. Elles suppriment le Comité d’Hy­giène Sécu­rité et Condi­tions de Travail (CHSCT) qui était une conquête démo­cra­tique pour agir sur la santé et pour un bon travail. Au lieu de s’at­taquer au chômage, vous accu­sez les chômeurs. Vous voulez les discré­di­ter plutôt que faire progres­ser la sécu­rité sociale. Vous parlez de droits univer­sels éten­dus aux profes­sions indé­pen­dantes, comme si les droits des chômeurs étaient « corpo­ra­tistes ». Vous parlez des « indé­pen­dants », comme si la condi­tion sala­riale était archaïque. Vous faites tout pour trans­for­mer le Code du Travail en Code des Entre­prises, avec mise en concur­rence des personnes.

Que faire ? Rassem­bler et Agir !

M. Macron, vous nous posez cette ques­tion le 31 décembre : « Que faites-vous pour votre pays ? » Notre réponse sera d’abord d’ai­der nos ami·e·s à refu­ser votre bara­tin. Nous ne sommes pas dans le même monde. Car nous sommes de gauche, pour une gauche qui ne re- nonce pas (contrai­re­ment à Hollande). Notre action est basée sur les mobi­li­sa­tions popu­laires et citoyennes pour l’ex­ten­sion des droits. Que nous soyons au chômage, en préca­rité, ou au travail, nous défen­dons les mêmes droits au salaire, à la dignité, à l’éga­lité des femmes et de hommes. Nous voulons la liberté de déci­der sur les produc­tions utiles, les choix écolo­giques. Nous voulons agir pour une Europe basée sur des critères sociaux, à l’op­posé des trai­tés. Un autre monde est possible, sans le vol du travail humain par les – finan­ciers et les multi­na­tio­nales, sans barrières aux fron­tières.

Il y a urgence à rassem­bler et mobi­li­ser, asso­cia­tions, syndi­cats, forces de gauche pour mettre en échec la poli­tique de Macron.

Tract Macron janvier 2017

Down­load the PDF file .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.