Aller au contenu

Soutiens à La Maison en date du 20 septembre

L’in­ter­ven­tion poli­cière est annon­cée. Des mili­tants soli­daires sont présents devant ce local sans cesse sauf la nuit.

Voici des inter­ven­tions récentes des États géné­raux des migra­tions 86  en soli­da­rité avec avec « La maison », lieu accueillant des jeunes migrants, lieu auto­géré. (c’est une recons­ti­tu­tion à partir de mails reçus);

Puis le commu­niqué d’Osons, l’op­po­si­tion de gauche au maire PS de Poitiers.

 

1.EGM86

Une menace d’ex­pul­sion suite à une déci­sion judi­ciaire pèse sur une ving­taine de ces jeunes. Ils résident actuel­le­ment à « La Maison », beau projet mis en œuvre par un collec­tif de béné­voles qui les prennent en charge dans une maison bour­geoise de Poitiers appar­te­nant au minis­tère de la justice, maison inoc­cu­pée depuis de longs mois et  qu’ils ont réqui­si­tion­née en juillet.

Cf le lien
https://www.lanou­vel­le­re­pu­blique.fr/vienne/poitiers-la-mobi­li­sa­tion-en-faveur-des-mineurs-etran­gers-de-la-maison-s-elar­git?queryId%5Bque­ry1%5D=57cd2206459a452f008b4594&queryId%5Bque­ry2%5D=57c95b34479a452f008b459d&page=14&pageId=57da5cf3459a4552008b49d5
https://www.centre-presse.fr/article-627163-toujours-mobi­lises-pour-la-maison.html

 

2. Les États géné­raux des migra­tions86, EGM86, forts des 33 asso­cia­tions et collec­tifs qui les composent, adressent une demande de rendez-vous en urgence auprès de la préfète et du président du Conseil Dépar­te­men­tal. Trois demandes essen­tielles seront expri­mées à savoir,

·       La suspen­sion de la mise en œuvre de la déci­sion de justice visant à l’ex­pul­sion des occu­pants du 18 rue du Jardin des Plantes

·       Le main­tien en ce lieu des jeunes jusqu’à ce qu’une solu­tion pérenne  soit trou­vée pour le groupe

·       La non pour­suite en justice des membres du collec­tif et de tous les soutiens à leur acti

C’est une prise de contact très offi­cielle des EGM86 avec les diffé­rentes auto­ri­tés suscep­tibles de trou­ver, avec les milieux asso­cia­tifs et le collec­tif « LaMai­son », des pistes de sortie respec­tueuses et du droit et  de la néces­saire protec­tion et mise à l’abri de mineurs auxquels l’État se doit de pour­voir.

3. Les EGM 86 suivent avec vigi­lance et inquié­tude ce qui se passe actuel­le­ment rue du Jardin ;des Plantes où résident des  mineurs étran­gers sous la menace d’une expul­sion et donc d’une mise à la rue.

Les EGM 86 sont soli­daires de l’ac­tion exem­plaire menée par les béné­voles de « la maison » .

 

Par ailleurs commu­niqué d’Osons daté du 18–9

“L’ex­pul­sion de la Maison qui héberge 20 mineurs isolés étran­gers est annon­cée comme immi­nente. Cette expul­sion, si elle avait lieu, aurait comme premier effet d’ajou­ter 20 personnes aux 80 qui dorment déjà dans la rue à la Poitiers. Ce n’est pas accep­table : le collec­tif « La Maison » fait vivre depuis 3 mois une solu­tion qui répond à la situa­tion drama­tique de quelques mineurs isolés étran­gers sans héber­ge­ment et sans soutien faute d’une prise en charge par l’Aide Sociale à l’en­fance. Il leur propose un cadre éduca­tif en même temps qu’il leur permet des condi­tions de vie décentes. Nous devons le soute­nir, obte­nir une réponse à la hauteur de la ques­tion qu’il pose.

Le silence du maire dans cette affaire n’est pas suppor­table : on peut toujours se ranger derrière une déci­sion de justice ou dire que la respon­sa­bi­lité est dans le camp du Conseil Dépar­te­men­tal pour la Protec­tion de L’En­fance ou des services de l’État en ce qui concerne l’Hé­ber­ge­ment d’Ur­gence. Mais ce faisant, on accepte que 20 jeunes s’ajoutent aux familles qui dorment déjà dans la rue dans sa ville. Il est temps que toutes les voix s’ ajoutent pour faire gagner dans les esprits les valeurs de frater­nité et de soli­da­rité.”

Et une confé­rence de presse réunis­sant PCF, Ensemble!, FI, EELV,  NPA, Géné­ra­tionS, PG, Osons a eu lieu en soutien ce même jour, le 18 septembre.

Billets en relation :

Une réflexion au sujet de « Soutiens à La Maison en date du 20 septembre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.