Aller au contenu

Désar­me­ment nucléaire unila­té­ral ?

Un cour­rier des lecteurs et lectrices de Pierre Vallat

Adhé­rent à l’AMFPGN (Asso­cia­tion des Méde­cins Français pour la Préven­tion de la Guerre Nucléaire) depuis de nombreuses années, bien que n’étant moi-même pas du tout issu du corps médi­cal, il me semble évident que des méde­cins soucieux de la santé de leurs patients aient à coeur de préve­nir la guerre nucléaire et pour ce faire de parti­ci­per à l’abo­li­tion et l’éli­mi­na­tion des armes nucléaires. Je m’ef­force donc de lire chaque livrai­son de la revue « Méde­cine et guerre nucléaire ». Même si je ne vois pas dans celle-ci de rubrique « Cour­rier des lecteurs », je souhaite réagir à l’ar­ticle signé de Philippe Bujnoczky  en page 4 du numéro de mars 2016.

L’ar­ticle commence par une note de la rédac­tion qui semble dire que l’AMFPGN étant enga­gée avec ICAN (Campagne Inter­na­tio­nale pour l’Abo­li­tion des Armes Nucléaires) est en désac­cord avec l’op­tion de Philippe Bujnoczky en faveur du désar­me­ment nucléaire unila­té­ral.

Ces deux direc­tions ne me semblent pour­tant pas contra­dic­toires : ICAN veut « mobi­li­ser les citoyens pour faire pres­sion sur leurs gouver­ne­ments afin de commen­cer des négo­cia­tions sur un traité d’in­ter­dic­tion des armes nucléaires (page 2 du même numéro) ; Philippe Bujnoczky fait le lien entre la logique de terreur sous-tendue par les atten­tats terro­ristes et celle des Etats posses­seurs des armes nucléaires et préco­nise alors l’op­tion unila­té­rale d’un désar­me­ment nucléaire de la France au vu notam­ment que les négo­cia­tions multi­la­té­rales piétinent depuis plus de 50 ans.

Je suis d’ac­cord sur le constat et sur l’op­tion unila­té­rale.

Le reproche fonda­men­tal que je fais à Philippe Bujnoczky est qu’il ne dit pas comment parve­nir à ce désar­me­ment nucléaire unila­té­ral de la France : qui va le déci­der ? À partir de quelles initia­tives ? Pour ce qui est de la déci­sion, elle relève du gouver­ne­ment. Quel qu’il soit, aucun ne la pren­dra spon­ta­né­ment : il devra y être poussé ou contraint et puisque « la France est une démo­cra­tie dont le prin­cipe fonda­men­tal est le gouver­ne­ment du peuple, par le peuple et pour le peuple » comme le rappelle fort juste­ment Philippe Bujnoczky, la parole doit être donnée au peuple.

C’est préci­sé­ment ce que propose actuel­le­ment ACDN (Action des Citoyens pour le Désar­me­ment Nucléaire), prési­dée par Jean-Marie Matagne, à partir d’un sondage IFOP réalisé à sa demande qui fait appa­raître que trois français sur quatre veulent « que la France négo­cie et rati­fie avec l’en­semble des Etats concer­nés un traité d’in­ter­dic­tion et d’éli­mi­na­tion complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et inter­na­tio­nal strict et effi­cace » et sont prêts à appor­ter leur « soutien à une propo­si­tion de loi orga­ni­sant un réfé­ren­dum sur cette ques­tion ». Si un tel réfé­ren­dum d’ini­tia­tive parta­gée (parle­ment et peuple) se met en place en France, cela ne va-t-il pas dans le sens souhaité à la fois par ICAN (mobi­li­sa­tion des citoyens) et par Philippe Bujnoczky (déci­sion unila­té­rale) ? Il me semble que si et je regrette que ni Philippe Bujnoczky ni la revue à aucun moment n’y fassent réfé­rence : qu’a le mouve­ment pour le désar­me­ment nucléaire à gagner à s’igno­rer et se divi­ser ? Est-il si puis­sant pour se le permettre ? Ne peut-il trou­ver des passe­relles permet­tant d’uni­fier le combat commun au-delà des diffé­rentes chapelles ? L’enjeu n’est-il pas suffi­sam­ment impor­tant ?

Regrou­pons-nous avant qu’il ne soit trop tard…

Pierre Vallat, 04 avril 2016

3 réflexions au sujet de « Désar­me­ment nucléaire unila­té­ral ? »

  1. philippe bujnoczky dit :

    Il faut apprendre à lire Monsieur Vallat. Il est particulièrement désagréable de se voir attribuer des idées qui ne sont pas les siennes. Apprenez à lire !

    Répondre
  2. Bujnoczky dit :

    il me semble avoir publier un commentaire qui est aussi un droit de réponse à un article me prêtant des idées qui me sont étrangères. veuillez laisser mon commentaire ou retirer l’article de Monsieur Vallat.
    Philippe Bujnoczky

    Répondre
    • pascal b dit :

      Vous faites un commentaire pour dire que Pierre Vallat vous attribue des propos que vous ne tenez pas. Mais alors pourquoi ne dites vous pas ce que vous avez vraiment dit?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.