Aller au contenu

Inter­mit­tent.es : Ségo­lène n’est pas venue !

Commu­niqué de la CGT spec­tacle du 29/06/14

« La CGT spec­tacle avait prévenu : face au saccage de notre protec­tion sociale et des poli­tiques publiques de la culture (comme des autres) aucun membre du gouver­ne­ment n’est bien­venu sur nos spec­tacles.
En accord avec les artistes et tech­ni­ciens qui travaillaient pour l’inau­gu­ra­tion du festi­val des Nuits Romanes 2014, le spec­tacle d’hier soir à St Savin (86) n’au­rait débuté qu’en l’ab­sence de la Ministre d’Etat, madame Ségo­lène Royal. Devant la pres­sion des profes­sion­nels du spec­tacle mobi­li­sés pour l’adop­tion d’une autre conven­tion d’as­su­rance chômage que celle agréée jeudi dernier (dans le but de faire 2 milliards d’eu­ros d’éco­no­mie sur le dos des deman­deurs d’em­ploi), la Ministre a préféré ne pas faire le dépla­ce­ment. Bien lui en a pris, elle a évité ainsi de prendre en otage le public par sa présence non dési­rée.
Il y a moins d’une semaine, c’est Jacques Toubon, alors tout juste proposé par le Président de la Répu­blique comme Défen­seur des droits qui a lui aussi annulé son dépla­ce­ment à Niort (79) devant la grève probable des sala­riés de la scène natio­nale qui devait l’ac­cueillir pour une confé­rence.
Afin de marquer notre déter­mi­na­tion face aux poli­tiques d’aus­té­ri­tés menées et parti­cu­liè­re­ment aujourd’­hui concer­nant l’at­taque contre la protec­tion sociale d’as­su­rance chômage des plus fragiles, nous appe­lons à conti­nuer et à ampli­fier la mobi­li­sa­tion sous toutes ses formes (grève, mani­fes­ta­tions, actions,  inter­pel­la­tion du public, débats, …) pour qu’en­fin les négo­cia­tions soient réou­vertes et  que nos propo­si­tions soient prises en compte. »
CHARTE DES FESTIVALS
  • Attendu que 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indem­ni­sés
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars fera des écono­mies sur le dos des pauvres
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars met en place dans le régime géné­ral des droits rechar­geables qui orga­nisent la course aux petits boulots mal payés et syno­nymes de grande préca­rité
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars vide de son contenu l’an­nexe 4 des inté­ri­maires
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars recon­duit et aggrave l’ac­cord du 26 juin 2003 sur les annexes 8 et 10 dénoncé par tous les inter­mit­tents et une grande partie de leurs employeurs
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars pour les annexes 8 et 10 met en place des ruptures de droits inédites par un différé d’in­dem­ni­sa­tion injuste et des surco­ti­sa­tions qui frap­pe­ront de plein fouet les plus fragiles
  • Attendu que la ministre de la culture Auré­lie Filip­petti s’était enga­gée à ce que les contre-propo­si­tio ns du comité de suivi soient étudiées
  • Attendu que François Rebsa­men a signé le 9 mars dernier une tribune du comité de suivi deman­dant à ce que l’ac­cord prenne en compte ces contre-propo­si­tions
  • Attendu que le président de la répu­blique et les membres du gouver­ne­ment dénonçaient l’ac­cord de 2003 quand ils étaient dans l’op­po­si­tion
  • Attendu que ce gouver­ne­ment est le premier à bais­ser les budgets de la culture entrai­nant des licen­cie­ments invi­sibles : ceux de tous les inter­mit­tents non enga­gés dans d es projets qui ne se font plus
  • Attendu que ces attaques sur les budgets et les droits sociaux nous empê­che­ront à terme de réali­ser nos projets
  • Attendu que les chômeurs sont humi­liés, les 9 millions de pauvres ne sont pas consi­dé­rés
  • Attendu que les solu­tions dignes de réponses à la préca­rité existent et que nos contre-propo­si­tions n’ont toujours pas été étudiées
  • Attendu que François Rebsa­men, soutenu par le gouver­ne­ment, a tout de même donner son agré­ment à l’ac­cord du 22 mars le 26 juin dernier
  • Attendu que les actes doivent suivre les enga­ge­ments et que les trahi­sons sont avérées
Nous décla­rons persona non grata tous les membres du gouver­ne­ment dans les festi­vals. Les spec­tacles auxquels ils veulent assis­ter n’au­ront pas lieu, il en va de leur respon­sa­bi­lité.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.