Aller au contenu

Soli­daires: « Si tous nos mouve­ments conver­geaient, nous pour­rions gagner… »

Soli­daires, dans ce tract, écrit:
« si tous et toutes ensemble nous voulons un chan­ge­ment de poli­tique, une vraie redis­tri­bu­tion des richesses,  nous  devons construire ensemble un vaste mouve­ment démo­cra­tique, respec­tueux et défi­nis­sant lui-même ses formes de luttes. Nous pouvons agré­ger nos forces et pour cela cher­cher ce qui fait accord entre nous. »
Si tous nos mouve­ments conver­geaient, nous pour­rions gagner…
Les blocages des gilets jaunes ont rencon­tré un large succès. Le gouver­ne­ment comme à son habi­tude fait la sourde oreille, entend faire de la péda­go­gie et en même temps menace de répres­sion.
 
Nous connais­sons la musique, nous qui avons mani­festé pendant plusieurs mois contre les lois travail, contre la réforme de la SNCF, pour les services publics, avec les retraité-es pour l’aug­men­ta­tion de leurs pensions et leur pouvoir d’achat. Les gouver­ne­ments  précé­dents, comme l’ac­tuel, agissent comme s’il n’y avait qu’une poli­tique possible et que nous n’au­rions pas compris, que leur poli­tique, c’était « pour notre bien ».
Alors, comment faire de ces mouve­ments, de nos colères, un résul­tat tangible, c’est à dire réus­sir à impo­ser un chan­ge­ment radi­cal de poli­tique ?
Tout le monde a remarqué que les syndi­cats n’ont pas appelé à ces blocages. Pour Soli­daires, et c’est un point dur, nos valeurs sont incom­pa­tibles avec les mots d’ordre racistes, sexistes et homo­phobes, avec l’ex­trême droite. Nous sommes oppo­sés au néo-libé­ra­lisme et nous refu­sons toute récu­pé­ra­tion poli­tique des mobi­li­sa­tions.
Néan­moins si tous et toutes ensemble nous voulons un chan­ge­ment de poli­tique, une vraie redis­tri­bu­tion des richesses,  nous  devons construire ensemble un vaste mouve­ment démo­cra­tique, respec­tueux et défi­nis­sant lui-même ses formes de luttes. Nous pouvons agré­ger nos forces et pour cela cher­cher ce qui fait accord entre nous.
Pour nous, des propo­si­tions sont sur la table :
Immé­dia­te­ment :
– pour l’aug­men­ta­tion des salaires, 1700 euros mini­mum, 400 euros immé­dia­te­ment pour tous et toutes,
– pour la justice fiscale et sociale : réta­blir l’ISF , enga­ger une réforme fiscale pour lutter contre les inéga­li­tés, lutter contre l’éva­sion et la fraude fiscale.
– pour une fisca­lité écolo­gique : taxer le trans­port aérien et mari­time, les véhi­cules de luxe polluants, le trans­port poids lourd routier.
– indexa­tion des pensions sur les salaires, aucune pension ou minima social en dessous du seuil de pauvreté
Des enga­ge­ments à prendre et à mettre en œuvre dès aujourd’­hui :
pour des trans­ports publics à bas coûts ou  gratuits partout sur le terri­toire,
– pour des loge­ments dignes, à des prix acces­sibles, bien isolés et économes en éner­gie,
– pour des services publics, des emplois et des commerces de proxi­mité,
– pour la tran­si­tion écolo­gique : créa­tion d’em­plois non délo­ca­li­sables, recon­ver­sion des trans­ports polluants, trans­for­ma­tion des indus­tries et de l’agri­cul­ture polluantes avec des aides pour les sala­rié-es et rive­rain-es concer­nées, etc.
Nous propo­sons :
– aux orga­ni­sa­tions syndi­cales de discu­ter ensemble de ces propo­si­tions,
– à tous ceux et celles qui se mobi­lisent aujourd’­hui de travailler ensemble dans ce sens.
Il ne s’agit pas pour les syndi­cats de s’ap­pro­prier un mouve­ment qu’ils n’ont pas lancé, mais de voir si nous pouvons ensemble construire des bases communes et faire conver­ger nos luttes  pour gagner contre les injus­tices et les inéga­li­tés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.