Aller au contenu

« Valls Sarkozy : le binôme de tous les dangers racistes. »

Commu­niqué de presse natio­nal du 30 août du MRAP

Un premier ministre désa­voué par le conseil d’État sur une ques­tion essen­tielle des droits de l’Homme !
Un ancien Président de la Répu­blique, aujourd’­hui candi­dat à la prési­den­tielle qui résume son programme pour la France à la stig­ma­ti­sa­tion des musul­mans !
Alors que les vannes du racisme sont aujourd’­hui grandes ouvertes, les deux persistent et signent leur instru­men­ta­li­sa­tion poli­ti­cienne du burkini.
Comme il fallait s’y attendre, les consé­quences de l’en­gre­nage morti­fère et raciste dans lequel ces poli­tiques nous ont entraî­nées, sont dévas­ta­trices :
Des tensions sur les plages et des débor­de­ments collec­tifs de haine contre des femmes portant un simple foulard…
L’image dévas­ta­trice et honteuse pour la société française de ces poli­ciers muni­ci­paux qui forcent une femme à se dévê­tir…
Un restau­ra­teur qui expulse et insulte deux femmes qui portent un foulard… Ces violences racistes ne doivent pas rester impu­nies et le MRAP demande que la justice soit saisie de ces faits d’une extrême gravité.
Pendant que d’au­cuns s’es­criment à exacer­ber les tensions isla­mo­phobes autour du burkini, à Auber­vil­liers, un homme d’ori­gine asia­tique est assas­siné au nom du préjugé raciste selon lequel, les français d’ori­gine asia­tique sont riches ! De même, un homme de 62 ans portant une kippa a été agressé à l’arme blanche le 19 août près du centre-ville de Stras­bourg.
Il est temps, au-delà des clivages, philo­so­phiques ou poli­tiques, de refu­ser la déma­go­gie, refu­ser l’ins­tru­men­ta­li­sa­tion du burkini à des fins poli­ti­ciennes, sujets dont se nour­rissent les extré­mistes iden­ti­taires de tous hori­zons, refu­ser la stig­ma­ti­sa­tion qui libère la parole raciste, refu­ser les silences coupables qui peuvent lais­ser la place aux justices commu­nau­taires privées.
Il est temps de faire valoir l’État de droit, garant de nos liber­tés fonda­men­tales. Il est temps de faire valoir les fonda­men­taux de notre répu­blique « Liberté, Égalité, Frater­nité » dont la laïcité est l’un des prin­cipes essen­tiels de notre vivre ensemble.
Paris, le 30 août 2016