Aller au contenu

Ils ont été expul­sés! Soli­da­rité avec les mineurs isolés étran­gers jetés à la rue; soyons dans la rue le 3 octobre à Poitiers.

 

Alors que l’ex­pul­sion poli­cière des jeunes du squat soli­daire a eu lieu ce 2 octobre , plus que jamais cette mani­fes­ta­tion du mercredi 3 octobre, 18 heures, devant la préfec­ture s’im­pose https://reve86.org/evene­ment/les-mineurs-isoles-etran­gers-ne-doivent-pas-etre-expulses-de-la-maison-leur-lieu-daccueil-dheber­ge­ment-et-de-soutien/?instance_id=1588

Ils ont muré cette maison; ils jettent à la rue des jeunes migrants isolés. Or, il n’ y avait aucune urgence à expul­ser : cette maison était inoc­cu­pée depuis des années et n’est même pas en vente. Il s’agit en fait d’une déci­sion poli­tique : mettre fin à une occu­pa­tion illé­gale perçue par de nombreux poite­vins comme légi­time.  C’est cela qui consti­tuait aux yeux de nos élus et de la préfec­ture un trouble à l’ordre public, un trouble à leur ordre réac­tion­naire.

Ensemble!86 condamne cette action poli­cière et est soli­daire du Collec­tif de La Maison.

Voici un rappel de ces derniers jours : https://reve86.org/le-point-sur-12-jours-doccu­pa­tion-de-la-maison-afin-dempe­cher-lexpul­sion-imme­diate-de-mineurs-isoles/. Un peu avant, il y avait eu aussi ce commu­niqué : https://reve86.org/commu­nique-de-presse-sur-la-situa­tion-de-la-maison/ et aussi ce point fait par nous : https://reve86.org/soutiens-a-la-maison-en-date-du-20-septembre/

 

L’État, la préfète, et le conseil dépar­te­men­tal sont respon­sables.

Est respon­sable aussi le maire de Poitiers qui a refusé de faire voter un soutien à cette mobi­li­sa­tion soli­daire soute­nue par les multiples asso­cia­tions des « États géné­raux des migra­tions86 ». Un maire qui fut un soutien de l’au­to­ri­taire monsieur Valls.

Ce que deman­daient DNSI et les EGM86, en lien constant avec les jeunes de La Maison , c’était :

Pas d’ex­pul­sion sans mise en œuvre pour chaque jeune d’un relo­ge­ment avec accom­pa­gne­ment.

Pas de pour­suites judi­ciaires contre les membres du Collec­tif et les diffé­rents soutiens.

C’était trop deman­der à ces four­riers du racisme et de la xéno­pho­bie.

 

La majo­rité de ce maire se divise avec les décla­ra­tions du président d’Uni­ver­sité qui est aussi conseiller muni­ci­pal divers gauche et surtout les prises de posi­tion du PCF et du MJCF. C’est une bonne nouvelle. Le soutien à La Maison regroupe en fait toute la gauche, y compris le MJS, et sauf le PS. Et des syndi­cats comme Soli­daires aussi, comme toujours.

Et surtout beau­coup de jeunes ne se recon­nais­sant pas dans telle ou telle appar­te­nance.

Le conseil dépar­te­men­tal, la mairie et la préfec­ture sont vrai­ment à l’unis­son de ce gouver­ne­ment qui se comporte de façon inhu­maine avec les resca­pés de l’Aqua­rius. Demain, l’at­ti­tude des uns et des autres devant cette expul­sion ignoble fera le partage entre celles et ceux qui ont une simple décence devant une élémen­taire exigence de soli­da­rité et d’hu­ma­nité; et les autres, poli­ti­ciens que nous pren­drons le temps  ulté­rieu­re­ment de quali­fier. Cette poli­tique est bien et de droite et d’ex­trême-droite.

Certain.e.s peuvent douter de la valeur de cette action de La Maison. C’est souvent par infor­ma­tion insuf­fi­sante ; lisez quelles sont les 33 asso­cia­tions et collec­tifs font partie des EGM86. D’Am­nesty inter­na­tio­nal et de la Ligue des droits de l’homme au Secours catho­lique en passant par Emmaüs et Méde­cins du monde et la Cimade, etc. Ce sont les alertes de ces asso­cia­tions qui sont mépri­sées. https://reve86.org/etats-gene­raux-des-migra­tions-decla­ra­tion-histo­rique-pour-une-poli­tique-migra­toire-alter­na­tive/

Poli­tique­ment, à E!86, nous soute­nons plusieurs initia­tives natio­nales dont celle-ci : https://reve86.org/rejoi­gnons-le-mani­feste-pour-laccueil-des-migrants/. Un texte de la dépu­tée France insou­mise Clémen­tine Autain (qui fut une des porte parole d’En­semble!) est un texte qui pose selon nous bien les problèmes en cette période diffi­cile : https://reve86.org/migrants-mener-la-bataille/

Ensem­ble86 ! , derrière notre cama­rade impliqué dans cette lutte de l’aube à la nuit, avec France insou­mise et ses dépu­tées Mathilde Panot et Clémen­tine Autain, le PG, le PCF, le NPA, EE-LV, Géné­ra­tions, et surtout les syndi­cats comme Soli­daires, nous soute­nons cette lutte qui est juste. Nous soute­nons les actrices et les acteurs de cette lutte, jeunes pour la plupart, dont nous savons qu’ils ne se recon­naissent pas dans telle ou telle forma­tion poli­tique. Le rôle de certains jeunes liber­taires est ici impor­tant et à saluer.

Quant aux élu.e.s Osons de Poitiers, ils se sont fait brillam­ment l’écho de cette lutte : https://reve86.org/la-maison-sinvite-au-conseil-muni­ci­pal-de-poitiers/

On conti­nue. Demain soir, soyons encore dans la rue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.